Le street art du Cours Julien

Commencer ce blog par quelque chose que j'aime autant que le street art, c'est assez logique finalement même si c'est plutôt le hasard du calendrier qui en a décidé ainsi.

J'ai découvert le street art, ou du moins c'est le souvenir que j'ai, quand j'avais 21 ans (ma dernière année de Licence !) dans le quartier de la Mouffetard à Paris. Ça fait longtemps que je n'y suis pas allée, je ne sais donc pas comment le quartier a évolué de ce côté-là mais à l'époque, Jef Aérosol et Mis-Tic (pour ceux que je pouvais identifier) faisaient rayonner le quartier à coup de bombes et de pochoirs. J'ai le souvenir d'avoir ressenti un mélange d'émerveillement et d'évidence (ça a toute sa place, les murs sont faits pour ça). En 2010 j'ai eu la chance d'aller à New-York et de voir avant sa disparition, la galerie Five Pointz avec ma chère Elo. C'était juste incroyable ! Depuis, j'admire et prends en photo graffs, autocollants et autres manifestations artistiques urbaines que je trouve sur mon chemin.

À mon arrivée dans la cité phocéenne, j'ai découvert le Cours Julien avec soulagement (ouf ! il y a du street art à Marseille !) Oui et pas qu'un peu (et pas que dans ce quartier d'ailleurs).

Samedi 12 mai était organisée la troisième édition du Street art festival du Cours Ju. J'en ai profité pour prendre l'appareil et mitrailler, j'étais loin d'être la seule ! L'ambiance était super : il faisait beau et chaud, on nous a régalé les oreilles avec de la bonne musique, les performances étaient impressionnantes et tout ça avec un public très hétéroclite. Le genre de choses qui me plaît !

Je vous laisse admirer ça vous même.

Et vous, vous aimez le street-art ? Quelle ville vous a particulièrement marqué dans ce domaine ? 






















Aucun commentaire